Qu’est-ce que l’émail ?

L’émail est un produit verrier proche du cristal composé de silice et d’oxyde de plomb additionné de soude, de carbonate de potasse et de borax. Cette base vitreuse translucide et incolore constitue le fondant.
En ajoutant au fondant des oxydes métalliques colorants et opacifiants, on obtient divers effets et nuances colorées : émaux translucides, émaux opaques, émaux opales.
 
Les émaux se présentent sous forme de morceaux et plus couramment sous forme de poudre. On trouve également des baguettes, des millefiori, des grenailles qui permettent d’obtenir de nombreux effets décoratifs (un aperçu ici et ).

*Poudres d’émaux et palettes correspondantes *Verre en baguettes, en grenailles et millefiori *Palettes d’émaux opaques et translucides.


 
L’émail peut s’appliquer sur le métal sous forme « sèche », par saupoudrage. Cette technique permet de recouvrir uniformément de larges surfaces.
L’émail utilisé sous forme « humide », c’est-à-dire mêlé à de l’eau, est appliqué à la spatule ou au pinceau afin de réaliser des motifs précis.
 
Afin de contrebalancer les forces de dilatation entre le métal et le verre, l’émail doit être appliqué des deux côtés de la plaque de métal. Le contre-émail, qui désigne l’émail appliqué au revers, est indispensable si le support métallique est de fine épaisseur.
 
Les émaux cuisent dans des fours adaptés à une température comprise entre 750 et 850°C en fonction des couleurs et du métal de support.
Les émaux sur métaux sont utilisés pour décorer le cuivre, l’argent et l’or. Le fer peut également être émaillé, mais avec un émail industriel utilisé sous forme liquide.
 
Pour découvrir les effets esthétiques offerts par l’émail sur cuivre et venir s’initier à cette technique, visitez les pages des cours et des stages.
 

Tous droits réservés © 2013 - Emilie Rouquié - L'atelier d'émail